Bourre-pif audio depuis 2009

Publié: 3 années ago

PlayStation All-Stars Battle Royale : c’est la faute à Nintendo

L’annonce de PlayStation All-Stars Battle Royale à fait couler un peu d’encre et déclenché pas mal de moqueries. Ne mentez pas, je vous ai vus dans les commentaires ! Ok je l’avoue, comment en effet ne pas rire devant un re-pompage à priori aussi peu inventif de Smash Bros avec qui plus est des personnages bien moins emblématiques que ceux de Nintendo ?

 

Sony en suiveur peu inspiré d’un Nintendo génial ? C’est mal connaître l’histoire de la saga Smash Bros. Car s’il y a bien une personne à pointer du doigt et à huer, il s’agit de Nintendo. Mais pour que vous compreniez, reprenons depuis le début.

Le passé de Smash Bros

Pour ceux ne connaissant pas bien la série de Nintendo, sachez qu’il n’existe que trois épisodes, chacun étant sorti sur les trois dernières consoles de Nintendo. Super Smash Bros est sorti sur Nintendo 64 en 1999. La même année que Street Fighter 3.3 et Garou Mark of the Wolves, un an après le tout premier Guilty Gear et Tekken 3. Il était donc déjà entouré de nombreux jeux de combats, qui ne sortaient pas sur Nintendo 64. Sakurai comprit que copier la concurrence ne servait à rien et basa son jeu sur deux éléments simples mais funs : le but est d’envoyer son adversaire en dehors du terrain de jeu, et chaque personnage lorsqu’il se fait frapper augmente un pourcentage définissant ses chances de ne pas être mis hors jeu.

En dehors de cela, vous avez un unique bouton pour les coups, une chope, une garde, une esquive, des double sauts, des coups ascendants pour remonter sur le terrain, des objets aléatoires permettant de prendre l’avantage sur l’adversaire, et des stages qui évoluent et changent de forme. Si Sakurai a toujours dit vouloir faire un jeu de combat, il voulait faire le sien, jouable à 4 comme un party game, et qu’il ne soit pas compliqué afin de ne pas rebuter les novices. Or dès l’épisode Nintendo 64 des techniques avancées dignes de n’importe quel jeu jouable en compétition furent trouvées et donnèrent une amorce de jeu compétitif à la saga.

Bien que le but de la série ne soit pas la compétition, Sakurai, répondit favorablement à cette demande en 2001 avec le second épisode, intitulé Melee et sortant sur Gamecube. Le développement de Melee est celui qui a le plus marqué Sakurai par sa difficulté. Alors qu’il ne faisait que démontrer le fonctionnement d’un nouveau type de jeu de combat avec le premier épisode, il a voulu prouver que le jeu pouvait être bien plus et trouve encore aujourd’hui que Melee est l’épisode le plus précis et fin de la série.

Si le but de cet article n’est pas de recenser les spécificités du gameplay de Melee, sachez qu’on y trouvait aussi bien du WaveDash (bien différent de Marvel cela dit) que du cancel de frames de recovery hérité du premier épisode ou encore une manière d’influer pendant quelques frames sur les directions vers lesquelles les coups pouvaient envoyer les personnages et ainsi trouver de nouvelles propriétés aux coups tout en se servant du décor.

Ce qui est intéressant c’est que Melee fut aussi bien un party game qu’un jeu de versus et a réussi à accomplir une chose énormément recherchée dans le jeu de baston d’aujourd’hui : être un jeu à plusieurs niveaux. Là où les joueurs casuals, même bons, peuvent se faire plaisir avec un marteau tombé du ciel dans une arène montante, les compétiteurs peuvent désactiver les objets et se limiter aux arènes ne favorisant pas tel ou tel personnage et exploiter les mécaniques les plus obscures du jeu. Et cette force est aussi sa plus grande faiblesse : le jeu est segmentant dans sa conception même, donnant à deux extrêmes de joueurs la possibilité de s’amuser, mais pas ensemble.

Si certains auraient suivi les compétiteurs, Nintendo à choisi ses joueurs les plus casuals avec Brawl, la version Wii. Avec raison : Brawl s’est écoulé à plus de dix millions d’exemplaires entre mars 2008 et mars 2010 selon Nintendo (à titre de comparaison, Melee a fait 7 millions de ventes sur toute sa durée de vie ce qui est plus que toutes les versions consoles de SFIV réunies) et si l’on peut dire qu’il s’agit du jeu de combat le plus vendu de cette génération, on peut aussi dire que c’est le plus gros doigt d’honneur jamais fait à une communauté dans l’histoire du genre.

 

« Brawl a détruit des familles »

Car Sakurai n’a pas fait que produire un jeu pour les joueurs casuals, il a mis en place des mécaniques pour repousser les compétiteurs. Imaginez que dans un Street Fighter, lors d’un dash, il y ait une probabilité pour que votre personnage s’emmêle les pieds et se vautre au sol. Imaginez que vous ne puissiez pas enlever cette chose, que vous ne pouvez pas non plus la détourner, la maîtriser, jouer avec, car elle es basée sur le hasard. Imaginez aussi que tout ce que vous aimiez dans l’épisode précédent (comme exemple liés à Smash, le cancel de frames de recovery, les sauts, la difficulté à revenir sur le stage via le fameux Haut B (Up B !)) ait été supprimé ou transformé pour que cela ne requiert aucun skill au point de rendre inintéressant un jeu à l’origine passionnant. Ajoutez à cela un équilibrage tellement ridicule qu’une assemblée de joueur à du se constituer pour bannir Meta Knight, le top tier du jeu, et vous avez un message clair de la part de Nintendo : Brawl ne doit pas être joué en compétition, et tout sera fait pour qu’il en soit ainsi.

Logiquement, c’est sur Melee que la majorité des joueurs restent. Les tournois ont lieu régulièrement, les cash prize sont parfois même supérieurs à ceux des tournois de jeux plus reconnus comme Street Fighter ou Kof. Le seul problème, c’est que Melee est le seul jeu du genre dont les mécaniques sont impartiales en compétition, et qu’il commence à vieillir et possède lui aussi des défauts. On a donc vu sortir des mods amateurs reprenant Smash Bros tels que Super Smash Land qui est un demake Gameboy contenant quatre personnages ou Project M qui reprend les modèles 3D de Brawl et tente de recréer un gameplay proche de Melee tout en améliorant les personnages.

Comprenons donc bien ce point : il existe une demande réelle et concrète concernant un jeu de combat à la Smash. Aussi bien pour les casuals que pour les compétiteurs qui se sont vus offrir un gros doigt d’honneur en guise de remerciement pour leur loyauté et qui ne retrouvent nulle part ailleurs un jeu ayant les bases de Smash. Car contrairement au jeu de combat 2D qui s’est construit autour des bases de Street Fighter II (voire s’est enfermé dedans), contrairement au jeu de combat 3D qui s’est construit sur les bases de Virtua Fighter, Smash est un type de jeu qui n’a pas engendré un sous genre car il en est l’unique représentant couronné de succès.

Donc si vous aimez les mécaniques de Smash et voulez un jeu un tant soit peu sérieux, vous achetez Melee, sorti il y a 11 ans. Avouez que c’est un peu triste.

 

Un nouveau Smash ?

C’est ici qu’intervient PlayStation All-Stars Battle Royale qui pourrait tout simplement être le Smash attendu par une palanquée de joueurs lassés de Nintendo. Car au lieu de tout simplement jeter l’idée sur le tapis et de laisser un game designer novice sur le sujet, le studio a choisi d’engager des game designers, analystes et joueurs ayant déjà fait leurs preuves.

Le directeur du jeu Omar Kendal est lui même joueur de de jeux de baston traditionnels et s’était inspiré de Virtua Fighter pour faire UFC 2009 Undisputed. Il insiste sur l’aspect fun mais aussi la valeur compétitive du jeu. Maj, probablement le plus grand décortiqueur/analyste/combomaker américain (regardez son channel Youtube, vous avez déjà  forcément vu une de ses vidéos) a annoncé sur son site travailler sur le système de combat. Un autre compétiteur nommé Ed Ma, gros joueur de 3.3 (top 8 à l’EVO en 2007 et 2008) et SFIV (3éme place en 2009), est également dans l’équipe de développement. Enfin le responsable du système de jeu est Paul Edwards, un vétéran de l’industrie ayant déjà  travaillé sur Mortal Kombar et WWE. Cela ne veut pas dire que le jeu sera une réussite totale. Cela garantit simplement que l’équipe de développement ne va pas nous faire une Sakurai façon Brawl. Elle peut se servir de ses compétences dans différents genres du jeu de combat pour tenter de nous pondre quelque chose de bien fini.

Le système de jeu reste ainsi proche de Smash Bros mais s’en éloigne sur certains points. Si les combats en arène peuvent avoir lieu jusqu’à 4, celles-ci sont fermées car le KO ne se fait pas via l’expulsion de l’arène mais l’utilisation de furies de différents niveaux qui s’acquièrent via une barre qui monte en faisant des combos. Ces furies peuvent aussi bien être des power-ups (Kratos change d’arme) que des coups classiques (Parapa fait du skate qui éjecte les adversaires) que des trucs totalement bizarres (Fat Princess) qui permettraient d’éviter les clones, une des choses que Sakurai a toujours voulu éviter dans Smash également.

Et un dernier détail : PlayStation All-Stars Battle Royale pourrait être le premier bon jeu de type Smash avec un online correct (vous savez, sans codes amis) qui ne pique pas les yeux sur une TV HD et jouable avec autre chose qu’un pad gamecube.

 

Concluons

Vous l’aurez compris : on se trompe de bouc émissaire depuis l’annonce de PlayStation All-Stars Battle Royale. Ok le jeu a des personnages un peu moins emblématiques, ok ce studio n’arrivera probablement pas à faire un mode solo aussi génial que ce dont Nintendo est capable. Mais pour le reste, il y a tout de même des chances pour qu’il arrive au niveau d’un bon jeu de combat façon Melee, et surtout qu’il soit supérieur à Brawl au niveau du gameplay.

Le plus amusant dans cette histoire c’est que Nintendo, en grave difficulté actuellement à cause de son positionnement full casual, a bien annoncé une Smash Bros. sur WiiU à l’E3 2011. Reste à voir si Sakurai reviendra sur sa position ou continuera à tirer sa série par le bas. La concurrence n’attend que ça.

18 Commentaires.
  1. kriborg dit :

    Et puis on peut rappeler que ce n’est pas le premier jeu à essayer de recréer le même système de combat type, y’a déjà eu dans le passé Teenage Mutant Ninja Turtles : Smash-Up sur Wii mais pas très intéressant, et Onimusha : Blade Warriors qui était ma fois intéressant mais pas assez pour tirer son épingle du jeu. Après ce qu’on lui reproche pour la plus-pars c’est de copier l’idée du Cross Counter des héros Sony de la même manière que Nintendo (ou presque). On se serait attendu à quelque chose de différent ou d’innovant, là est la plus grosse déception, sans pour autant juger à l’emporte pièce… Tant que sa ne finit pas comme une SxT (TROOOOLL)

    • bladenexus dit :

      tu peux ajouter dream mix tv world figther de konami avec des persos de konami, hidson et takara ou encore battle stadium DON avec des persos de dragon ball one piece et naruto les 2 sorti sur gamecube et ps2 tous deux des bouses! celui la a l’air prometteur, on verra bien.

  2. Jiei dit :

    Beaucoup de choses vraies dans cet article. Maintenant, Nintendo a pas mis le couteau sous la gorge de Sony pour qu’ils fassent ce jeu.
    Tu reproches à Brawl son côté casual et non compétitif, j’en suis le premier à être déçu mais il ne faut pas oublier que le but d’un jeu, c’est de s’amuser, d’avoir du fun. C’est quelque chose qu’on a beaucoup tendance à oublier dans notre monde de fighting games.

  3. Sabed Mako dit :

    Un bien bel article, mais à mon avis tout ceci reste des suppositions… Puisse tu avoir raison…

    • Jiei dit :

      *En dehors de cela, vous avez un unique bouton pour les coups*
      Y’a deux boutons. Comme dans Dive Kick ;)

      • Sabed Mako dit :

        Dans Dive Kick Y’a même pas de Stick… C’est un peu le coup de la mort subite: le premier qui touche à gagné! Le fameux DiveKick fait 100% de dégâts!

  4. pipasrei dit :

    Dans le genre, je trip pas mal sur Nura : Rise of the Yokai Clan sur PS3

  5. Hirohito dit :

    Jcomprend vraiment pas les positions du site, soutenir des jeux dont on imagine tous qu’ils seront nases, et cracher à l’avance sur d’autre jeux juste pour faire chier …

    • DM dit :

      Je crois que la position du site c’est les redacteurs donnent leurs avis opinionels personels qui n’en n’ont rien pété si ça emmerde les gens.

      Et honnetement si c’était « juste pour faire chier », je doute que Neithan aurait pondu plus de 10 lignes.

      • Sabed Mako dit :

        Moi aussi je donne mon avis: School Girlz c’est tout pourri et Phantom Breaker à l’air prometteur!

    • Neithan dit :

      Comme le dit DM, franchement on parle de ce dont on a envie. Perso j’ai pas aimé l’avalanche de colère sur PS Battle alors que personne parle du massacre de Smash Brawl. J’ai donc fouillé un peu smash, un peu PS battle et je vous donne mon avis.

      Tu noteras que je n’ai pas fait QUE troller mais que j’ai tout de même quelques arguments. Après franchement cet article est aussi sérieux que second degrès.

  6. Sabed Mako dit :

    Moi en tout cas j’suis prêt à lui donner sa chance.

  7. Jiei dit :

    Je vois pas en quoi Brawl est un massacre. Niveau gameplay, il est peut être en dessous de ce que proposait Melee et encore ça reste discutable. Mais en terme de contenu, t’as vraiment vraiment de quoi faire.
    Même en ne connaissant pas les licences, tu regardes les teasers de Brawl et PS Battle, y’a juste pas photo. Sauf que pour l’un, il a 4 ans d’avance …

    • Neithan dit :

      Tu noteras que j’ai sous entendu que je ne pense pas que PS battle fasse un contenu solo aussi intéressant que Smash. A ce niveau là, Nintendo, ils sont quand même intuables.

    • DM dit :

      D’ailleurs, j’ai écouté mais vous en avez parlez un peu de cette article sur respawn ?Vu qu’il y a avait un certain amo qui avait annoncé les hostilités sur son blog. :D

  8. Jiei dit :

    Chez Sony aussi, les résultats ne sont pas au beau fixe. Y’a qu’à regarder.
    http://www.pspgen.com/sony-presente-mauvais-resultats-financiers-actualite-199905.html

    C’est pas la position ( casual ou pas) qui fait la réussite d’un jeu, ce sont les joueurs qui sont autour.
    Malgré ça, je souhaite tout de même à PS Battle d’avoir beaucoup de joueurs et pourquoi pas une communauté si effectivement le jeu est intéressant autant par son gameplay que par sa compétitivité.

  9. Vorador dit :

    J’ai adoré SSBM et SSBB (si, si) et j’attends avec impatience de pouvoir découvrir ce PlayStation All-Stars Battle Royale.
    J’avoue que je reste un peu sceptique sur le systeme de KO pour le moment, mais j’ai hate de voir ça de plus près.
    Il faut dire que le systeme d’expulsion hors de l’arène est l’une des raisons pour laquelle je trouve la série des Smash Bros si fun.
    Bref, je pense que laformule de Nintendo esr assez indétronable dans son genre mais une repompe ne me dérange pas, pourquoi cracher dessus si on peut avoir un bon jeu en plus ?

Les commentaires sont désactivés.

Some HTML is OK